top of page

E-VTOL-1  GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE  V2

L'objectif de ce guide est de décrire avec précision toutes les étapes nécessaires pour que l'Eclipson E-VTOL-1 vole correctement.

Bien que vous puissiez utiliser plusieurs contrôleurs de vol et ajouter de nombreux extras comme des caméras, des tubes de Pitot, etc. Afin de simplifier au maximum , ce guide se concentrera sur les éléments minimaux requis pour le vol Vtol avec l'utilisation de Aile Mateksys F405 contrôleur de vol avec arduplane firmware. Pour une liste complète des contrôleurs de vol pris en charge, reportez-vous à Wiki ArduPilot.

 

Nous vous encourageons à partager votre expérience ou à demander tout ce qui concerne ce projet dans ce qui suit forum. De plus, si vous jugez utile d'ajouter des informations à ce guide, veuillez nous en informer.forum.

ÉTAPE 1 - Soudage

Les informations fournies par Mateksys sont un peu déroutantes car elles vous donnent un schéma pour Inav et un autre pour ardupilot. Le schéma suivant est le résumé de ce que vous devez faire.

Esquema soldadura.png

Noter. Si vous utilisez ESC avec BEC, un câble (alimentation) doit être retiré, comme vous pouvez le voir sur l'image suivante.

Note 2. Jusqu'au STEP 10, nous vous déconseillons d'installer le contrôleur de vol dans l'avion, de cette façon les étalonnages seront beaucoup plus faciles.

DSC_0339.JPG

STEP2 -Mise à jour du firmware de votre contrôleur de vol

1 Vous devrez peut-être télécharger les bons pilotes (nécessaires pour le contrôleur de vol F405-wing). 

   Téléchargez le "correcteur de pilote" à partir de cepageet exécutez le logiciel.

2 Sélectionnez le dernier dossier deici

3 Sélectionnez votre contrôleur de vol, dans notre cas F405-wing

4 Sélectionnez le fichier « arudplane_with_bl.hex » et téléchargez-le.

5 Ouvrir vol bêtaou INAV

7 Branchez le contrôleur de vol sur votre ordinateur et cliquez sur relier

7 cliquez surflasheur de firmware

8 Cliquez surcharger le firmware (local)et choisissez le fichier "arudplane_with_bl.hex" depuis votre ordinateur

9 Cliquez surFlasher le micrologiciel



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suiteà propos de la mise à jour du firmware

4.JPG
DSC_0338.JPG
5.JPG

ÉTAPE 3 - Configuration radio

Créer 5 canaux d'entrée

 

Canal 1 : Ailerons

Canal 2 : Ascenseur

Canal 3 : Accélérateur

Canal 4 : gouvernail

Canal 8 : N'importe quel interrupteur à 3 positions pour sélectionner les modes de vol



 

 

 

 


 

Remarque : ne créez aucune limitation de mixage ou de déplacement dans la radio, sinon cela pourrait vous causer des problèmes plus tard. Vous ne pouvez utiliser que des exponentielles et inverses (si nécessaire) dans la radio.

DSC_0349.JPG
DSC_0350.JPG

ÉTAPE 4 - Configuration du tailsitter Ardupilot

1Télécharger et installer le planificateur de mission

2 Branchez le contrôleur de vol sur votre ordinateur et cliquez sur relier





 

3 Nous devons indiquer à ardupilot le type de véhicule que nous utilisons, une configuration VtolTailsitter avec deux moteurs et deux élévons.

Cliquer surCONFIG>Arborescence complète des paramètres> chercherParamètre Q>l'activer> ensuite, vous devez cliquer sur les paramètres d'écriture en bas et actualiser

Après cela, vous devriez pouvoir voir tous les paramètres Q. Recherchez les paramètres suivants et modifiez les valeurs comme indiqué :

 

-Q_FRAME_CLASS=dix,

Cela indiquera à ardupilot le type de véhicule que nous pilotons

-Q_A_THR_MIX_MAXetQ_A_THR_MIX_MAN = 0,9,

Cela définit la priorité de l'accélérateur par rapport au contrôle d'attitude sur élevée. L'accélérateur sera appliqué  lorsque l'avion perdra son assiette pour la récupérer.

-Q_VELZ_MAX_DN = 150

-Q_VELZ_MAX = 500

Limite de montée/descente en QHover

.

Lire la suiteà propos des avions tailsitter dans ardupilot

4.JPG
3.JPG

ÉTAPE 5 - Étalonnage d'accélération

Cliquez sur calibrer, le planificateur de mission accéléré vous demandera de placer le véhicule à chaque position de calibrage. Appuyez sur n'importe quelle touche pour indiquer que le pilote automatique est en position, puis passez à l'orientation suivante.

Les positions d'étalonnage sont : horizontale, sur le côté droit, sur le côté gauche, à piquer, à cabrer et sur le dos

8.JPG

ÉTAPE 6 - Étalonnage radio

Allumez votre radio, cliquez surCalibrer la radioet suivez les instructions.

(La note dépend de votre câblage, votre récepteur peut ne pas être alimenté par une connexion USB, vous aurez peut-être besoin d'une batterie connectée au récepteur d'alimentation.)

2.JPG

STEP7 - Sortie servo

Ici, nous indiquons à ardupilot la fonction de chaque élément connecté à notre contrôleur de vol (position ). Alors c'est ici qu'on fait le mix (pas dans la radio)

Remarque : les barres d'accélérateur ne seront pas encore déplacées, elles ne fonctionnent qu'une fois que nous armons le modèle (étapes ultérieures)

1.JPG

STEP8 - Modes de vol

ArduPlane passera du vol stationnaire à l'avion une fois que vous aurez changé de mode de vol. Vous devrez donc définir au moins 1 mode vol stationnaire et 1 mode avion.

 

Lire la suiteà propos de tous les modes Q (vol stationnaire)

Lire la suiteà propos du mode tous avions (vol horizontal)

Ici, nous sélectionnerons les modes de vol à utiliser et la position du commutateur pour chacun. Nous vous recommandons d'utiliser les modes suivants pour le vol inaugural :

VOL STATIONNAIRE

VOL HORIZONTAL

Q-STABILISATION <  > STABILISATION <> MANUEL

Déplacez le commutateur de votre radio que vous avez choisi (canal 8 dans notre cas) pour voir les modes de vol que vous devez modifier

3.JPG

ÉTAPE 9 - Étalonnage de la boussole

Afin de calibrer la boussole, vous devez être à l'extérieur pour obtenir le signal des satellites et alimenter le contrôleur de vol avec la batterie. 

 

Clique sur leDÉBUTet faites pivoter le contrôleur de vol autour de l'axe X, puis autour de Y et plus tard autour de Z. Le processus prend un certain temps, alors soyez patient et ne vous arrêtez pas jusqu'à ce que vous voyiez un message de réussite à l'écran.

Lire la suiteà propos de l'étalonnage de la boussole

4.JPG

ÉTAPE 10 - Armement

Avant de pouvoir piloter votre avion, vous devez l'armer. L'armement de l'avion avant le vol a deux objectifs :

  • empêcher le moteur de tourner lorsque le pilote n'est pas prêt à voler (dispositif de sécurité)

  • empêcher le décollage avant que le pilote automatique ne soit entièrement configuré et prêt à voler.

L'élément clé de l'armement est d'activer le moteur. Vous ne pourrez pas démarrer le moteur (c'est-à-dire contrôler la manette des gaz) tant que l'avion n'est pas armé.

Contrôles avant armement

Le contrôleur de vol ne vous laissera pas armer tant que la liste de contrôle de pré-armement n'aura pas été complétée avec succès (tout en vert). Comme vous pouvez le voir, l'un des contrôles consiste à obtenir suffisamment de sats. Alors sortez, alimentez le contrôleur de vol et attendez (soyez patient, le premier démarrage peut vous prendre jusqu'à 30 minutes).
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par défaut, pour armer l'avion, vous devez sélectionner le mode de vol manuel, accélérer au minimum et déplacer le gouvernail vers la droite pendant 2 secondes.

 

Remarque : Il est recommandé de connecter l'ordinateur portable au contrôleur de vol pendant ce processus, de cette façon, vous pourrez voir l'état de votre liste de contrôle en amont ainsi que le message d'erreur au cas où vous ne pourriez pas armer.


Lire la suite à propos du processus d'armement

7.JPG

À ce stade, vous pouvez installer le contrôleur de vol dans l'avion. Assurez-vous que les flèches du contrôleur de vol et du GPS pointent vers l'avant.

1640172591139.JPG

STEP11 - Vol inaugural

Afin de réussir l'inauguration de l'avion, nous vous recommandons vivement de :

 

1 Pas de conditions venteuses.Soyez patient et choisissez une journée sans vent pour le vol inaugural. Tail sitter Vtol pendant le vol stationnaire est difficile à contrôler dans des conditions venteuses, gardez à l'esprit que notre avion est une grande girouette (CG au-dessus du point neutre), cela signifie qu'il essaiera d'être aligné avec la direction du vent, cet effet est plus important si le la direction du vent est perpendiculaire à l'aile, donc décollez et atterrissez toujours avec le vent venant de côté, en général nous vous déconseillons de voler si le vent est supérieur à 10 km/h










2 Vérifications avant vol.

Avec l'hélice non installée, assurez-vous que les élevons et les moteurs réagissent dans la bonne direction pour chaque mode de vol.

 

Mode survol:

Tenez l'avion avec vos mains verticalement, mettez sous tension et assurez-vous que la réaction du contrôleur de vol est comme indiqué :















 

 

 

 

 

Mode manuel

Le contrôleur de vol ne fonctionne pas, alors assurez-vous simplement que les élevons fonctionnent comme dans n'importe quelle autre aile volante.

 

Mode Stabiliser.

L'élevon doit être en position neutre lorsque vous tenez l'avion en position horizontale et de niveau. Pour toute assiette en roulis ou en tangage, la réaction du contrôleur de vol devrait être de revenir au vol en palier et horizontal.

3- Evitez la surcorrection en mode vol stationnaire.

Gardez à l'esprit que les entrées radio n'auront pas d'impact immédiat sur le modèle car vous pourriez être utilisé en mode manuel, le contrôleur de vol doit niveler le modèle pour vous et corriger tout mouvement indésirable, alors n'appliquez que des entrées douces et lentes à votre radio lorsque vous volez dans ce mode.

4- Décoller d'une surface horizontale.

Assurez-vous que la surface choisie pour décoller est horizontale et que les élevons sont en position neutre juste avant de décoller.

5-Procédure de décollage et d'atterrissage

   N'essayez pas d'atterrir ou de décoller lentement et en douceur car le risque de chute est plus élevé.

   Décollage : appliquer 10 % de puissance en douceur, puis accélérer brusquement jusqu'à 75 %

   Landing. Volez en douceur jusqu'à une altitude de quelques centimètres et coupez brusquement la puissance.

8.JPG
9.JPG
bottom of page